« Je m’engage à être à la hauteur… », dixit le tout-nouveau Premier ministre, Paul Kaba THIEBA

Arrivé à Ouagadougou dans la matinée du 07 janvier 2016, le tout-nouveau Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a pris acte de sa nomination et annoncé la formation prochaine de son Gouvernement, devant un parterre de journalistes, en fin de soirée.

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE m’a fait l’honneur de m’appeler pour diriger le Gouvernement de notre pays. Ce à quoi j’ai répondu favorablement ce matin. C’est un grand honneur que le Chef de l’Etat m’a fait en m’invitant à un poste aussi élevé que celui de Premier ministre.

Je remercie infiniment Son Excellence Monsieur le Président du Faso pour cette marque de confiance. Je prends l’engagement de faire tout ce qui est de mon pouvoir pour être à la hauteur de cette confiance.

Je prends mes responsabilités de Premier ministre à un moment particulier de l’histoire de notre peuple, parce que comme vous le savez, notre pays a été secoué depuis l’année dernière par une crise politique assez grave, celle de l’insurrection populaire qui a mis fin au régime que vous connaissez, un régime décrié par la population, un régime impopulaire. Les jeunes de ce pays ont pris la responsabilité de marcher dans la rue, de braver les armes, de braver la mort pour mettre fin à ce régime. Les jeunes de ce pays se sont également battus contre la tentative de récupération du pouvoir à travers le coup d’Etat manqué.

Ce courage de la jeunesse, cette clairvoyance de la jeunesse, cette détermination de la jeunesse nous interpellent. Cela montre que nous devons prendre notre destin en main et construire un avenir meilleur.

Le souvenir des martyrs qui sont tombés lors des deux évènements, à savoir l’insurrection populaire du 30 octobre 2014 et la résistance farouche que la jeunesse a eu à manifester à la tentative de coup d’Etat de septembre 2015, démontre à souhait que la jeunesse du Burkina Faso est mature, qu’elle a besoin de changement, de démocratie, de progrès économique et social qui sont à la hauteur du sacrifice consenti.

Le Chef de l’Etat m’a appelé à prendre les responsabilités de Premier Ministre. Je l’ai accepté parce que je pense que la politique que le Chef de l’Etat va impulser sera à la hauteur des attentes de la population, des attentes des jeunes en termes d’emploi, de démocratie, de progrès social, etc.

C’est à un combat commun que le Chef de l’Etat invite toute la population à adhérer. Je suis là, avec le Gouvernement, pour accompagner le Chef de l’Etat dans cette œuvre.

Dans les jours qui suivent, j’entreprendrai sous l’autorité du Chef de l’Etat, les démarches nécessaires pour la constitution du Gouvernement. J’ai bon espoir que dans quelques jours nous aurons un Gouvernement à la hauteur des attentes et des défis auxquels le peuple burkinabè est confronté.

Voilà en substance ce que je voulais vous dire aujourd’hui. Dans les jours suivants, on pourra de nouveau échanger sur d’autres sujets. Voilà la substance de mon message.
Je vous remercie !